Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


Ce visage, elle le connaissait. Al'ya l’avait connu plutôt dans une autre vie si l’on peut dire. Oui, à l’époque elle était encore la jeune fille écorchée et perdue qui venait d’arriver dans un pays où elle ne connaissait rien ni personne. Ce n’était pas la première fois qu’elle le voyait tel un fantôme resurgissant de son passé. La première fois, elle était persuadée d’avoir mal vu, bien que cela soit peu probable, elle avait donc fait des recherches pour trouver une preuve qu’elle n’avait pas rêvée. Une fois la photo de la vidéo-surveillance en main, elle comprit que non elle n’était pas folle du moins pas encore. C’était son frère qui avait la capacité de voir les morts pas elle. Était-ce vraiment un mort ? Peut-être avait-il simplement changé son identité, tournée le dos à tout le monde. Partir sans se retourner, elle savait ce que c’était, mais elle tout le monde savait pourquoi. Sherwyn lui était parti sans aucune raison, comme ça du jour au lendemain.

Elle qui était têtue et une vraie fouineuse, se devaient de chercher à comprendre. Elle savait pour ce qui s’était passé dans cette ruelle. Sherwyn était mort là-bas. On peut toujours feinter sa mort, elle avait donc entrepris de faire des recherches sur son temps libre. Cherchant le moindre indice qui aurait pu montrer qu’il n’était pas mort. Mais au contraire, elle se retournait face à plus de preuve qu’il était bien parti à tout jamais. Ce qui la mettait en colère, elle finit par essayer de retrouver l’homme qu’elle avait vu. Elle avait trouvé peu d’information sur lui, et il avait disparu dans la foule le jour où elle l’avait vu. Il avait été impossible pour la journaliste de le retrouver. Ce qui n’avait pas manqué de la frustrer.

Ce soir-là, elle était assise sur la table de sa salle à manger qui donnait sur la grande baie vitré qui faisait le tour de son appartement, fixant le ciel noir alors que la pluie tombait depuis plusieurs heures déjà. Elle avait dans la main le dossier qu’elle avait constitué sur son ami. Elle regardait par la fenêtre en soupirant. Elle attrapait son manteau et enfilait ses chaussures avant de sortir de chez elle, en ayant pris la peine de glisser un mot sous la porte d’entrée en face de la sienne, pour lui dire qu’elle n’en avait pas longtemps. Elle voulait aller à l’endroit où elle l’avait vu.

L’Italienne, retournait à l’aide d’un taxi à l’endroit où elle l’avait vu quelque temps au paravent. Alors que la pluie tombait telle des seaux d’eau sur les piétons autour d’elle, se hâtant d’aller se mettre à l’abri elle était plantée au milieu sans bouger. Laissant l’eau la trempé, cherchant à trouver une idée, peut-être même un signe. Quelle idée stupide, enfin pas tant que cela puisque parmi les visages qui l’entouraient un d’entre eux la surprise.

Lui. Il était là, à quelques mètres seulement d’elle ignorant son existence ainsi que sa présence. Elle le vit bouger, avant qu’elle n’ait eu le temps de penser à quoi que ce soit ses jambe se mirent à faire de grande enjambé dans sa direction. C’était sa chance. Elle ne pouvait pas la laisser, pas après tant de recherches et de questions sans réponse. Elle le suivait le plus rapidement qu’elle pouvait courant presque. Elle n’était pas sûre de le rattraper tant la foule était dense. La rousse se retrouvait à devoir pousser certain pour ne pas dévier de son chemin. Elle finit par ce rapproché assez de lui.

Elle avait l’impression d’être dans une situation irréelle, et pourtant, tout cela était bien vrai. Pour une fois, elle n’avait pas juste fait des recherches pour les coucher sur le papier, mais elle recherchait quelqu’un, un ami qui plus ai. Et à cet instant, elle pouvait toucher son but du doigt. Au sens littéral, en tendant le bras, elle pouvait le toucher.

Cependant, elle ne fit rien se contentant juste de le suivre pour savoir où il allait. Bien qu’elle sût que ses lèvres ne resteraient pas closes longtemps. Sans compter, qu’elle manqua une nouvelle fois de le perdre à cause des gens autour qui essayèrent d’aller le plus vite possible sans faire attention aux gens autour d’eux, y compris la jeune femme. Qui se frayait une nouvelle fois un chemin parmi eux.
Mais cette fois si, il n’était plus question de le laisser. Elle se décidait alors à le toucher, enfin plus exactement à l’arrêté. Pour se faire, elle attrapait son avant-bras le freinant comme elle pouvait. Allant même jusqu’à essayer de le faire se retrouver. L’eau avait rendu sa peau glacée, au point qu’elle commençait même a tremblé de froid, sans pour autant y prêter attention. Elle regardait ce visage qui lui était si familier et qui pourtant était à présenter un étranger.

Elle le regardait quelques secondes avant de finalement entre ouvrir ses lèvres pour souffler d’une voix légèrement étranglée pas la surprise et le chagrin.

« - Sherwyn ? »

Bien qu’elle fût presque persuadée que la réponse n’allait pas être celle qu’elle espérait, une lueur brillait dans ses yeux, une étincelle d’espoir. L’avoir retrouvé vivant était fortement improbable, mais son esprit n’arrivait pas à une autre conclusion pourtant, elle connaissait le monde qui l’entourant. Le sachant plein de mystère et de chose encore inexpliqué. Mais la rationalité prenait toujours le dessus. Ne lui laissant pas guère d’autre explication, qu’une fausse mort.

Sa main était toujours agrippée à son avant-bras comme si elle ne voulait pas le laisser s’en fuir, non pas encore une fois. Surtout qu’aujourd’hui, elle voulait une explication. Elle était du genre borné, et ne lâcherait pas avant d’avoir une véritable explication. Même si parfois la vérité n’était pas plaisante à entendre, ni facile a assimilé. Elle était elle-même très bien placé pour le savoir. La douleur, et l’incompréhension étaient deux sentiments qu’elle était prête à ressentir pour avoir ses réponses, maintenant sous cette pluie, en ce soir plus qu’étrange.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agent de terrain
Avatar : James McAvoy
Messages : 53
expérience : 93
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
New York. Une ville magnifique quand on y pense. Enfin, c'est ce que disent beaucoup de new-yorkais. Personnellement, je n'ai pas d'avis. Je n'en ai jamais eu d'ailleurs. Je ne fais que ce que l'on me demande. Et actuellement, je cherche des mutants. Les plus puissants possibles. Je ne suis pas certain d'en trouver aujourd'hui, mais c'est ce que je dois faire. Il fait un temps à rester chez soit et pourtant les rues sont bondées. Cela pourrait être un désavantage, mais pour moi c'est bien mieux. Je peux me fondre dans la foule rapidement et facilement. Et personne ne se rendra compte de rien si je trouve un mutant et que je l'embarque avec moi. Ils ne font attention à rien de toute façon. Et je sais que ceux qui sont le plus nerveux, ce sont des mutants ou des gens qui en connaissent. Les humains de base ne craignent pas de mourir ou d'être capturé, ils ne font que vivre leur petite vie sans se préoccuper du reste. Il parait que c'est l'égocentrisme naturel des humains. Chose que je ne comprendrais jamais.

Un de mes capteurs s'emballe et je vois un homme qui semble fuir rapidement de l'endroit où je suis. Suspect... Il doit être un mutant et je m'approche un peu de lui pour confirmer que oui, c'Est bien un mutant. Je lui attrape le bras et il se retourne pour me regarder et il se retrouve face à mon visage neutre et à mes yeux qui le scan jusqu'à la moindre cellule. Un fugitif que nous recherchons. Il voit le logo sur la veste et il se dégage rapidement pour fuir. Tu n'iras pas loin ! Je me mets moi aussi en route pour le retrouver, mais il y a beaucoup de gens. Toute mon attention est focalisée sur lui, je dois l'attraper ! Un jeu du chat et de la souris s'engage entre nous, c'est à celui qui sera le plus malin. Je tente de changer de coin pour le rattraper plus rapidement et la distance entre nous se réduit de plus en plus. La situation est un peu dramatique pour lui, mais, je m'en fiche, c'est un fugitif et je vais pour l'attrape quand je sens qu'on me retient en arrière. Je suis surpris, je n'ai pas senti qu'on me suivait. Je vois ma cible qui s'en va et je serre les dents de rage, les cheveux et les vêtements dégoulinant d'eau froide. Je me retourne pour voir une jeune femme. Je la scanne rapidement, elle me semble être mutante. Elle n'est pas la plus puissante ni même une fugitive, mais cela suffira peut-être au final. Je vais pour lui dire que je l'arrête quand elle m'appelle par une prénom. Un prénom qu'il me semble avoir déjà entendu dans le passé. Un prénom qui me fige sur place. Je ne comprends pas pourquoi et je la regarde encore un instant. Elle me tient encore, comme si elle ne voulait pas que je m'en aille et je n'arrive pas à lire l'émotion dans ses yeux. Je ne la connais pas.

« Déclinez votre identité, vous empêchez un employé de Palladium Enterprise de faire son travail. »

Je répète inlassablement cette phrase à chaque fois que je me retrouve face à un obstacle comme cette femme. Comme si j'étais un vieux disque rayé. Je ne veux pas lui demander pourquoi elle m'a appelé comme cela. Ma voix est différente de celle de Sherwyn, un peu plus grave et un peu étrange, avec des notes vaguement métalliques. Je suis loin de la voix rassurante qu'avait cet homme. Bien que quand je tente d'être rassurant, je m'en rapproche beaucoup. Mais je ne peux finalement pas m'empêcher de dire :

« Qui est Sherwyn ? Je ne connais pas cette personne. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


CLa rousse n'avait pas imaginé le regard qu'il pourrait avoir ni même quels seraient ses premiers mots et ce n'était pas plus mal, d'autant plus qu'elle n'aurait pu que finir déçu. Il n'était pas un fantôme mais sa peau était glacée bien plus que celle de la journaliste, ce qui était étrange mais elle n'y prêtait pas vraiment attention chaque détail se gravait dans sa mémoire inexorablement sans lui demander un quelconque avis. Elle le regardait alors qu'il se retournait le regard n'était pas le même, ni son expression, et lorsqu'il ouvrit la bouche sa voix n'avait rien à avoir avec celle de Sherwyn. Ce n'était pas lui, elle en était sur mais comment était-ce possible alors ? Encore une question sans réponse, et elle détestait cela. Elle voulait toujours les réponses à ses questions, elle faisait tout pour cela, quitte à finir dans des postures plus que déplaisante, et son intuition lui disait qu'elle venait de mettre les pieds quelques parts où elle n'aurait pas dû. Encore plus lorsqu'il parlait de Palladium, son sang se glaçait. Il traquait les mutants, elle le savait pour avoir dénoncé plus dune fois leur agissement. Étant elle-même une mutante, la jeune femme venait probablement de faire une bêtise mais temps pis il était trop tard pour faire marche arrière. De plus son affiliation, la confortait un peu plus dans le sentiment qu'il n'était pas le jeune homme dont elle avait le souvenir. Elle s'était raidie légèrement à l'annonce de l'entreprise, mais elle gardait son sang-froid.

Elle plonge son regard dans celui du brun, cherchant quelques choses, une réponse qu'elle n'aura que d'une façon. Elle finit par être emportée par ses émotions, bien qu'elle ait toujours plus ou moins le contrôle sur elle. Elle déglutit avant de prendre la parole, d'une voix emplie d'émotions bien qu'elle tentât plus ou moins de les masquer.

« - Pourquoi as-tu son visage, son physique ?! »

C'était la première question qui était sortie de ses lèvres la première d'une longue liste. Elle n'avait pas lâché son bras, elle avait peur qu'il disparaisse aussi vite qu'elle l'avait vu apparaître, tel un mirage. Elle avait ignoré plus ou moins volontairement la première question. Il n'était pas question qu'elle lui dise quoi que se soit sur son identité bien que s'il travaillait pour Palladium, il y avait de fortes chances qu'il a peut-être un dossier sur elle ou quelques choses dans le genre vu qu'il avait déjà essayé de la faire se taire par rapport a ses articles sur leur agissement. Elle ne comprenait pas que la ressemblance soit aussi forte, même un jumeau n'aurait pas été aussi parfaitement fait, comment était-ce possible qu'un autre puisse avoir son visage ? Encore une question en plus.

« - Il… Il était un ami, je… Je suis désolé d'être aussi brutal, mais il est mort il y a plusieurs années. Et vous avez son visage… »

L'Italienne se rendit compte qu'elle pouvait facilement passer pour une folle d'où ses excuses en quelques sortes, enfin, c'était plus pour qu'il puisse comprendre son désarroi et sa surprise de le voir marcher dans les rues avec un visage qui lui rappelle tant de chose.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agent de terrain
Avatar : James McAvoy
Messages : 53
expérience : 93
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
L'émotion dans sa voix. Elle semble vraiment sous le choc à la vue de mon visage. Je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs. Je ressemble à une de ses connaissances ? C'est impossible, je ne suis pas humain. Une angoisse me prend soudainement, est-ce que j'ai le visage d'une personne morte ? Qu'est-il arrivé à cette personne ?! Je tente de calmer mes doutes, non, cette jeune femme doit se tromper, je ne ressemble pas à un humain ayant existé ou alors c'est une coïncidence. Oui, une simple coïncidence. Je continue de la regarder et je détourne la tête pour voir où pourrais se trouver ma précédente proie. Il a filé, loin. Je ne le capte plus et j'ai un petit soupire d'agacement. Elle m'a fait rater une prise de choix. Je vais devoir trouver une parade et l'idée de la ramener au laboratoire me frôle de nouveau l'esprit et mes yeux se posent de nouveau sur elle.

« Vous m'avez fait rater un fugitif, dois-je vous emmener au laboratoire en guise de compensation ? Déclinez votre identité. »

Sa main est toujours agrippée à mon bras et je lui attrape la main pour me rendre compte qu'elle est frigorifiée. Je détaille un peu plus son visage et j'y vois effectivement les prémices d'une hypothermie. Il faut qu'elle se mette à l'abri et au chaud. Je regarde autour de moi et je vois une ruelle proche de la sortie de chaleur d'une maison, il y fera plus doux. Je n'ai pas vraiment le choix, elle est un être de chair et elle risque d'attraper une maladie ou même de faire un malaise en restant sous la pluie ainsi. Surtout que les gens commencent à nous regarder, nous sommes sous la pluie, elle me tenant le bras et moi la regardant. J'ai connu moins suspect comme situation. Je commence à l'entraîner avec moi vers la ruelle. Elle va sans doute avoir peur que je l'emporte au labo, mais je dis juste :

« Suivez-moi. »

Mon ton est autoritaire, je ne lui laisse le choix et je sens la chaleur de la ruelle qui réchauffe un peu ma peau. Voilà, ça sera mieux. Je n'ai pas de serviette, mais je retire ma veste imperméable pour la mettre sur ses épaules. Ce changement de comportement doit être étrange, je suis préoccupé par sa santé et menaçant en même temps. C'est ma manière de fonctionner. Elle est une mutante, mais aussi un être de chair. C'est un peu paradoxal pour moi, je dois la traquer, mais aussi m'assurer qu'elle aille bien.

« Vous devez vous tromper, je ne connais pas de Sherwyn. Désolé. »

Je ne sais pas pourquoi je m'excuse, mais cela me semblait tellement important actuellement. C'est forcément une erreur ou un étrange hasard. Je ne voyais que ça pour expliquer ce qu'il se passait. J'ai envie d'aller questionner le professeur Wagner, mais je doute qu'il me réponde. Il a toujours été vague sur ce type de sujet et il se demandera sans doute d'où je connais ce nom et je n'ai pas envie d'avoir une énième remise à zéro mémorielle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


Lorsqu'il prit la parole, elle comprit que oui, elle avait mis les pieds dans une situation plus que délicate. Elle ne s'était pas juste jeter dans la gueule-de-loup mais en plus elle lui avait fait perdre quelqu'un de plus important qu'elle. Ce qui était une très mauvaise chose elle en était sûre. Mais elle n'était pas du genre à se laisser faire. Elle ne répondit de nouveau pas a sa question sur l'identité. De toute façon avec le foule autour d'eux s'il tentait quoi que se soit le moindre cri de la jeune femme ferais sûrement tourner des dizaines de têtes, bien qu'elle n'aime pas la foule d 'ordinaire, cette fois-là, elle lui semblait bien plus sécurisante qu'un rue déserte. Lorsqu'il saisit la main de la rousse, elle eut un léger sursaut de surprise, lorsqu'il lui ordonnait de la suivre, la jeune femme fronçait les sourcils. Allait-il l’emmener dans le laboratoire dont il lui avait parlé quelques instants plus tôt ? Elle hésitait un instant à crier mais elle ne fit rien et se laissait entraîner par l'inconnu.

Une fois arrivée dans la ruelle, elle sentit l'air chaud sur ses joues. Elle était encore plus confuse, avait-il senti qu'elle était frigorifiée. Le geste suivant confirmait ce qu'elle pensait, il lui donnait sa veste. Elle fut plus que surprise, mais elle le remerciait. Au fond peut être qu'il y avait du bon en lui. Enfin qu'en savait-elle ?! Elle reprit un peu de couleur en se réchauffant doucement. Elle continuait de le fixer même si cela était plus qu'indécent, ce qu'elle finit par remarquer.

« - Excusez moi de vous fixer ainsi … »

Lorsqu'il lui dit qu'elle devait se tromper, elle secouait la tête, si une personne ne pouvait pas se tromper, c'était bien elle. Elle était tout sauf la personne qui pouvait se tromper surtout sur des questions de mémoire. Sa maladie faisait qu'elle retenait tout même ce qu'elle ne voulait pas. Elle fouillait ses poches pour retrouver son portable. Tous ce qui lui restait de Serwyn c'était les photos qu'ils avaient prises ensemble, où ils étaient souriants malgré tous ce qu'ils traversaient. Elle sortit son portable, et cherchait les photos avant de lui montrer.

« - Non, je ne suis pas folle! Et je ne peux pas me tromper ! Sherwyn a existé comme toi tu es devant moi ! »

Elle lui en montrait plusieurs prises à des moments différents, elle essayait de ne pas montrer de sentiment même si ces photos la rendaient plus que triste, elle appréciait beaucoup Sherwyn. Il avait été le premier à son arrivé à avoir compris ce qu'elle ressentait et surtout à l'avoir sorti de sa morosité.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agent de terrain
Avatar : James McAvoy
Messages : 53
expérience : 93
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Je commence à me dire qu'elle doit être probablement folle... Un dérèglement dû à son pouvoir ? C'est une possibilité. Elle ne sera sans doute pas utile à Palladium, je suppose. Elle semble pourtant sortir de sa torpeur et commence à fouiller son téléphone comme une démente. Elle est vraiment bizarre et je recule d'un pas quand elle me montre son téléphone. Elle tente de me pirater ? Non, c'est impossible, elle ne sait pas que je suis une machine. Je la regarde avant de prudemment poser les yeux sur l'appareil qu'elle me montre. Mes yeux s'agrandissent de surprise. On dirait... Moi. Je suis très étonné de voir cela et j'avance mon visage pour mieux les voir et je me connecte rapidement au téléphone via le wi-fi pour prendre ces photos et mieux les examiner. Elles semblent authentiques et je regarde encore le téléphone. J'en regarde d'autres, cet homme a mon visage, mais le mien est neutre alors que le sien est si expressif. Je penche un peu la tête, analysant ses expressions et je tombe sur une où il sourit. Mon logiciel d'auto apprentissage se met en route et je tente de l'imiter. J'ai un peu de mal à sourire, mais j'y arrive finalement et je lui ressemble encore plus. Mais mon sourire repart bien vite. Je suis encore stupéfait et je regarde la jeune femme. Elle a connu un homme qui a exactement la même tête que moi. Cela veut dire... Que je ne suis pas unique ? J'ai été fait sur le modèle de cet homme ? Je dois en savoir plus et j'attrape la femme pas les épaules avant de la plaquer contre un mur, menaçant.

« Quel est son nom complet et quand est-il mort ?! »

Je dois le savoir. S'il a existé... Et si la jeune fille devant moi en savait plus sur la femme que je recherche ? La silhouette floue qui me hante depuis longtemps. J'ai envie de hurler de rage et je me rends compte que je dois faire mal à la jeune femme. Je la lâche et recule, un peu troubler. Mes programmes se contredisent, je ne sais plus quoi faire, quoi penser. Pourquoi le professeur Wagner m'aurait fait à l'image de cet homme ? Et si... Et s'il n'était pas mon créateur comme il le prétend ? Les informations dans ma tête s'affolent, affluant par centaines de micro-octets dans des zones de ma mémoire qui ont été verrouillées. Je ne me sens pas très bien, ma batterie s'est affaiblie et je recule pour me tenir à un mur, une de mes mains me tenant le front comme si j'avais mal. Il faut que je fasse quelque chose, elle a implanté un paradoxe dans mon cerveau mécanique et je me recroqueville sur moi-même avant de crier :

« STOP ! »

Je me connecte à plusieurs appareils autour de moi et je me déconnecte d'un coup, faisant sauter leurs réseaux au passage tout en les éteignant. Le téléphone de la rousse a dû avoir la même chose et je ne bouge plus, me redémarrant pour que tout redevienne normal. Il y a eu un conflit interne à cause de ce qu'elle m'a montré, il faut que je reboot pour effacer ces conflits et reprendre une attitude normal. Heureusement que je suis relativement silencieux, mais je ne bouge plus pendant quelques secondes avant de me relever avec prudence. Pourquoi ces photos m'ont autant ébranlé ? C'est une coïncidence, oui, juste une coïncidence...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


La jeune femme pouvait même prouver que ses photos étaient authentiques puisqu’elle avait embêté Sherwyn pour faire une vidéo, à l’époque ce n’était que pour rire et pour l’embêter, aujourd’hui, c’était le seul moyen qu’elle avait d’entendre sa voix, comme lorsque l'on continue d'appeler un répondeur après la mort de quelqu'un. La nostalgie prenait le dessus et ce n’était pas ce qu’elle voulait. Elle essuyait rapidement la larme qui était au coin de son œil. À sa réaction de recul en sortant son portable, elle comprend qu’elle doit vraiment passer pour une folle mais qu’importe, il faut qu’elle sache pourquoi ! Elle le laisse regarder les photos, elle fronce les sourcils en le voyant imité un sourire, un comportement des plus étranges, d’ailleurs avec ce sourire la ressemblance est encore plus frappante. Elle secoue légèrement la tête et détourne quelques secondes le regarde du jeune homme en face d’elle. Elle était déjà assez troublée comme cela, si elle pouvait ne pas en rajouter cela serait une bonne chose. Ses pensées se mettaient a divagué autant dans ses souvenirs qu’ailleurs, a toute les recherches qu’elle avait faites.

La journaliste fut soudainement tirée de ses pensées lorsque l’inconnu l’attrapait par les épaules pour la plaquer contre le mur, un peu trop violemment d’ailleurs puisque la rousse gémit légèrement à l’impact avec le mur. Elle le regardait en fronçant les sourcils, elle ne mit que quelque secondes à faire revenir ses informations en mémoire.

« - Sherwyn Williams et il est mort il y a une dizaine d’année, pourquoi ses questions ? »

Il la lâchait tout aussi soudainement qu’il l’avait attrapé. Elle le regarde plus que troublé sa réaction ne fait pas sens pour la jeune femme. Qui est-il pour lui ressembler ? Pour la première fois elle se pose la question de savoir qu’est-ce qu’il est ? Elle avait vu tellement de choses qu’elle n’était plus vraiment choquée de quoi que ce soit. Elle le regardait avant de s’approcher doucement de lui. Elle va même jusqu’à poser une main sur son épaule. Elle voit son téléphone se coupe et fronce une nouvelle fois les sourcils.

« - Est-ce que ça va ? »

Elle vit soudainement une silhouette derrière lui, elle avait l’habitude de ce genre de chose. Elle regardait le fantôme qui lui fit signe de regarder derrière elle. Deux hommes qui avaient dû entendre leur échange peu courtois s’approchaient. Elle vit le jeune homme qui était avec elle se relever, elle le laissait quelques secondes pour aller éloigné les deux hommes qui s’avéraient être des policiers. Elle leur expliquait que son ami ne se sentait pas très bien, et qu’il avait eu une dispute rien de très grave. Elle les remerciait d’avoir voulu intervenir. Pourquoi venait-elle de faire ça elle n’en avait aucune idée. Après tout, elle aurait pu dire qu’il avait essayé de lui faire du mal, surtout qu’elle n’était pas sûre qu’il ne veuille pas l’emmener dans les laboratoires de Palladium. Pour le coup, sa réaction ne faisait pas sens non plus, elle venait de balayer un moyen de s’en sortir sans passer par la case Palladium. Elle retournait vers le jeune homme faisant un petit signe au fantôme, qu’elle aiderait plus tard comme elle le pouvait.

La rousse le regardait toujours troubler, essayant de savoir pourquoi il réagissait comme cela, bien que ce soit plutôt compréhensif vu ce qu’elle venait lui dire.  
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agent de terrain
Avatar : James McAvoy
Messages : 53
expérience : 93
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Je n'ai pas compris sur le coup quand elle m'a dit le nom de l'homme et quand il est mort, mais je regarde les policiers partir sans comprendre. Qu'est-ce qu'ils faisaient ici ? Et pourquoi elle leur avait dit de repartir. Je me sens un peu plus calme, mes ports étaient fermés et les conflits avaient été supprimés. Le registre semble stable et ma mémoire internet beaucoup moins saturée. Je fais un rapide diagnostic de mes composants et tout semble être rentré en ordre. Mais la voix de la jeune fille, enregistrée un peu plus tôt, se met en route dans ma tête. Sherwyn Williams... Mort il y a 10 ans environ. Williams... C'est... C'est mon nom de famille. Pourquoi je porte le même nom ? Pourquoi j'ai sa tête ? Je dois rester calme, si je recommence à paniquer, je vais devoir redémarrer de nouveau. Je regarde la personne et demande :

« Il avait de la famille ? Je ne comprends pas... Comment puis-je être certain que... »

Non, elle ne connaît pas mon nom de famille. Comment aurait-elle pu mentir là-dessus ? Elle ne doit pas savoir comment je m'appelle. Elle a beaucoup ébranlé mes convictions avec ce qu'elle m'a montré et les informations sur ce fameux Sherwyn. Je ne comprends pas du tout ce qu'il se passe, les humains... Les humains sont étranges. Pourquoi est-ce que je porte le nom de famille et le visage d'un mort ?! Est-ce que je devais le remplacer ? Pourquoi on ne m'a rien dit dans ce cas et pourquoi est-ce que je m'appelle Cryo et non Sherwyn ?! Je suis perdu et je baisse la tête pour regarder mes mains qui tremblent. J'ai... peur ? Est ce ça la peur ? Je veux m'en aller, je ne veux pas continuer à parler de cela. Mais en même temps... Qui suis-je ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Wagner... Pourquoi je porte le nom d'un inconnu et non le nom de mon créateur ?

« ... Qui suis-je ? »

J'ai parlé doucement, comme si je me parlais à moi-même. Qu'est-ce que je suis réellement ? Juste un pantin dont on se sert ? Oui, c'est sans doute cela. Je ne suis rien d'autre que cela. Il faut que je me reprenne ! Je ne comprends pas pourquoi ils m'ont laissé la possibilité de réfléchir par moi-même, de prendre des décisions, si c'est pour me dire que je dois obéir comme une vulgaire machine ! Les humains sont vraiment trop complexes pour moi.

« Je suis une sentinelle... Mon rôle est de capturer les mutants pour le compte de Palladium Enterprise. »

Je relève la tête, une lueur menaçante dans les yeux. Oui, il ne faut pas que j'oublie que mon rôle est de les capturer jusqu'au dernier. Je dois protéger l'humanité de cette vermine et peu importe ce que l'on a fait de moi. Je pourrais très bien ressembler à un autre, cela n'a pas d'importance. C'est peut-être un stratagème pour que je puisse m'infiltrer chez les mutants... Mais pour le moment, je dois reprendre du poil de la bête. Mes changements brusques d'humeur sont sans doute déconcertants, mais cela fait partie de mes programmes. Je dois éliminer les doutes et faire mon travail. Je dois protéger l'humanité.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


La jeune femme le regardait reprendre ses esprits avant de reprendre son portable pour l’allumer, elle ne pouvait pas se permettre de le laisser éteint trop longtemps des fois que son frère l’appel pour une raison ou pour une autre. Elle laissait le portable s’allumer avant de reporter son attention sur le jeune homme. Lorsqu’elle entendit ses questions. Elle hochait la tête légèrement.

« - Oui, il avait une sœur Alma et il avait un père qui s’appelait Henry. »

Son portable ne c’était pas rallumé, elle devait attendre de le faire pour lui montrer au moins une photo Alma. Pour le moment elle le regardait se demandant si elle avait bien fait de le retrouver, mais elle n’avait toujours pas ses réponses, elle ne savait pas pourquoi il avait ce visage. Elle cherchait une manière d’aborder le sujet sans risquer de se faire plaquer contre le mur ou pire. Pour travailler pour Palladium il fallait qu’il ait quelque chose de particulier surtout s'il cherchait des mutants et des fugitifs ! Peut-être était-il un mutant bien que cela soit peu probable, quel mutant irait chasser les leur ?! Elle se le demandait bien, même si les êtres humains étaient bien souvent étrange à se taper entre eux, elle ne pensait pas que l’on puisse chasser des gens comme soit pour les livrées à une entreprise qui leur fait tout et n’importe quoi !

Lorsqu’il parlait de Palladium la jeune femme se raidit et reculait d’un pas. Réflexe qui ne changerait rien s’il décidait de l’attraper. Elle tentait de garder son sang-froid. Son portable sonna alors signe qu’il s’était rallumé. Elle baissait les yeux vers celui-ci bien qu’ayant vu les yeux de l’homme face à elle. Elle ne donnait pas cher de sa peau mais elle voulait tout de même tenter quelques choses. Elle chercha calmement la photo d’Alma et de Sherwyn qu’elle avait avant de lui montrer.

« - C’était sa sœur, Alma … Qui êtes-vous ? Pourquoi vous avez son visage … Enfin comment c’est possible ?! »

Elle voulait voir sa réaction au pire, il ne réagirait pas et l’emmènerait. Elle n’avait pas pu s’empêcher de lui poser des questions sur lui. Elle ne savait rien et elle voulait tant en savoir plus qui a risqué de se faire frapper même si elle en doutait.   
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agent de terrain
Avatar : James McAvoy
Messages : 53
expérience : 93
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Elle ne semble pas décider de se laisser faire et elle me parle d'Alma. La sœur de Sherwyn. Ce nom ne me dit rien du tout, je ne la connais pas et quelque chose me dérange quand elle parle de Henry. Ce nom... J'ai l'impression de le connaitre et ça me fait froncer les sourcils. Elle me met par la suite la photo d'une jeune femme avec l'homme en question et mes yeux s'ouvrent de surprise. Cette silhouette... Alma... Je la connais. Elle ressemble... À la personne floue que j'ai en mémoire, comme une image fantôme qui serait rester dans une partie cachée de ma mémoire interne. Je sais qu'il y a une partie dont je n'ai pas accès pour une raison que j'ignore, mais j'ai des fois des informations qui semblent s'en échapper sous certaines circonstances. Je lui arrache le téléphone des mains pour regarder l'image, passant mon doigt dessus. Il y a trop de coïncidence pour que ce soit réellement le fruit du hasard. Le visage de cet homme, le nom de famille et maintenant cette femme. Impossible que ce ne soit pas fait exprès.

« Al... Ma... »

Prononcer ce nom m'est familier et je la revois avec un air dégouté, me regardant. Pourquoi est-ce qu'elle me hait ? Pourquoi refuse-t-elle de me parler ? Parce que je suis une machine ? Parce que j'ai le visage de son frère ? Je n'ai jamais connu Sherwyn... Il était déjà mort quand j'ai été allumé. Je continue de regarder l'image avec nostalgie, ayant l'impression de retrouver un esprit de mon passé.

« ... Pourquoi ? ... Pourquoi est-ce que j'ai sa tête ? »

Wagner ne peut pas être mon créateur ! C'est impossible ! Mais pourtant, je n'ai pas la preuve qu'il ne l'est pas. Au contraire, tout porte à croire que c'est bel et bien lui qui m'a fabriqué. Mais je comprends de moins en moins. Quelle était son intention ? Pourquoi ne pas m'avoir implanté de souvenir pour que je pense être Sherwyn et que je tente de les piéger ? C'est la pensée qui me vient à l'esprit actuellement, mais il y a tellement de failles.

« ... C'est... Un piège ? »

Une fois encore, je me parle surtout à moi-même, réfléchissant à haute voix. Je ne vois pas pour quoi d'autre j'aurais la tête de cet homme. J'aurais pu me mettre à pleurer si j'en avais la capacité, mais le fait est que je n'ai que peu de sentiment actuellement, à part une certaine curiosité et de la surprise. Même si ce ne sont que des émotions de synthèse.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


Elle lui laissait prendre le téléphone. Elle fronçait les sourcils, on aurait dit qu’il connaissait Alma ce qui n’était pas logique, enfin dans cette histoire rien n’était logique. Elle se rendit compte qu’il ne savait pas plus qu’il ne savait pas grand-chose de plus sur le pourquoi de son visage. Mais elle voulait toujours savoir pourquoi il avait ce visage, qui il était-ce qu’il était, elle était presque sûre qu’il n’était pas juste un humain comme il le laissait paraitre. Elle voulait comprendre ce qui se passait ses changements d’humeur, qui n’était pas normale. Elle le regardait il semblait presque plus perdu qu’elle. Elle tendit doucement une main vers lui et la posait comme au paravent sur son épaule. Elle essayait de se montrer compatissante et cela se voyait sur son visage.

« - Je … Je suis désolé, ça fait beaucoup d’information à intégrer … »

Elle se mordit doucement la lèvre se demandant si elle devait lui dire qui elle était. Elle voulait se montrer sympa, elle avait besoin de réponse et lui hurlé dessus ne servirait à rien tout comme être violent, de toute façon elle ne savait pas se battre ce qui était une des choses qui n’était pas pratique avec un pouvoir comme le sien. Elle soufflait doucement, peut-être qu’elle faisait une erreur. De plus elle l’avait entendu se demander si c’était un piège. Un geste de bonne fois serait surement le bienvenu. Elle ne voulait qu’il pense qu’elle ait de mauvaises intentions, au contraire elle ne voulait pas lui faire de mal. Elle n’en voyait pas l’intérêt d’être méchante.

« - Je … Je m’appelle Al’ya, j’étais une amie de Sherwyn, je veux juste comprendre … Rien de plus … »

Sa voix était douce et calme. Elle voulait essayer de lui transmettre un peu de son calme, il avait l’air de paniquer, surtout en parlant à voix haute comme cela. La pluie tombait toujours, la rousse était à présent trempé, ses lèvres commençaient à être violette mais elle n’y prêtait pas attention l’adrénaline qui coulait dans ses veines et le mélange de sentiment lui masquait totalement son état physique.    
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agent de terrain
Avatar : James McAvoy
Messages : 53
expérience : 93
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Je suis toujours obnubilé par ce que j'ai sous les yeux. Cette femme... Alma... Oui, je la connais. Mais pourquoi ? Je ne suis pas Sherwyn... JE NE SUIS PAS SHERWYN ! Je sens monter en moi un sentiment confus, comme si je voulais tout détruire. Je m'énerve doucement et je frappe dans le mur proche de nous, de rage. Je n'ai pas fait attention aux dégâts que je pourrais faire, mais cela montre ma force, il y a un renforcement maintenant. Ma peau est un peu égratignée, mais je m'en fiche. Je veux comprendre, cette situation m'énerve au plus haut point. J'ai envie d'exploser le téléphone que j'ai dans la main, mais ce n'est pas le mien. Je le lui remets dans les mains et je tente de calmer mes circuits qui surchauffent à cause de ce sentiment de synthèse que je ressens. Qui suis-je ?!

« Je... Ne... Suis... Pas... Sherwyn. »

C'est la seule chose que j'arrive à dire tellement je suis énervé. J'ai la preuve devant moi que mon destin est lié au siens. Al'ya est la personne qui me les apporte sur un plateau. Al'ya ? Comment est-ce que je connais son nom ? Je me repasse les dernières minutes dans la tête et je me rends compte qu'elle m'a dit son nom. Al'ya... Al'ya Lorenzi ? Je le regarde, me calmant doucement et je fouille dans les dossiers de Palladium. Oui, Al'ya Lorenzi, une journaliste. Mes patrons ne semblent pas savoir qu'elle est une mutante.

« ... Tu n'es pas sur les fichiers des mutants découverts de Palladium, Al'ya Lorenzi. »

Il faudrait peut-être que le leur dise, mais elle connaît quelque chose que l'ont m'a caché. Je dois en savoir plus, sur tout cela, sur eux. Quel est mon lien avec ces gens. Est-ce que j'ai choisi la bonne cible ? Elle ne m'a rien fait avec son pouvoir et elle a même empêché des policiers humains de m'embarquer. Je retrouve doucement mon calme et je m'assois sur le sol, regardant en face de moi. Qu'est-ce que je dois faire ? Je vois que ma main a un peu de liquide rouge qui coule et on ne voit pas ma vraie nature, juste que je saigne. Elle va sans doute s'inquiéter de l'état de ma main et je dis :

« Je ne sens rien, ce n'est pas du vrai sang. »

Je ne veux pas en dire plus, mais j'ai un langage très particulier, mes phrases sont souvent un peu bizarres aussi. Est-ce qu'elle aussi va me trouver horrible ? Sherwyn a été remplacé par une machine. Pourquoi "aussi" ? J'ai l'impression que c'est déjà arrivé et je revoie l'air dégoûté d'Alma. Oui, cela vient d'une partie lointaine de ma mémoire, c'est déjà arrivé. Je pose ma tête sur mes genoux que j'ai repliés, qu'est-ce que je dois faire maintenant ? Je ne peux pas faire confiance à Al'ya, mais elle m'a mis sur la piste d'Alma. Je ne peux pas la vendre au laboratoire, elle n'est pas dangereuse et je commence doucement à douter de ce qu'ils leur font là-bas.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Delta
Avatar : Holland Roden
Messages : 37
expérience : 77
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again


❝ Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again ❞

Al'ya & Cryo
© anaëlle.


La rousse fut très surprise par ce changement d’humeur. Elle s’écartait en voyant sa rage sortir, elle fut plus que surprise par la marque qu’il avait laissée dans le mur. Elle regardait la marque quelques secondes se demandait comment cela était possible la question de savoir ce qu’il était plus que pressante. Elle avait ce besoin de savoir mais elle était bien consciente que ce n’était pas le moment au contraire. Lorsqu’il dit à voix haute qu’il n’était pas Sherwyn, la rousse se rendait compte qu’elle avait eu cet espoir, pendant longtemps lorsqu’elle avait fait ses recherches qui s’est peut-être cherchait-elle à le remplacer, ce qui n’était pas une bonne idée, elle avait devant une personne qui avait ses propres pensés et son propre caractère quoi qu’un peu étrange mais chaque personne est différente. Elle regardait juste, une pointe de douleur lui perçait le cœur en voyant le jeune homme comme cela, elle se rendait compte qu’elle lui avait infligé beaucoup d’information d’un coup sans vraiment d’autre raison que sa quête de questions, sans compter que la ressemblance n’aidait pas à ne pas la faire culpabiliser bien au contraire. Elle se sentait mal, elle mordait la lèvre se rendant compte par la même qu’elle glacer, elle se serrait un peu plus dans la veste de l’homme.

Elle se rendit compte qu’il la regardait, lorsqu’il ouvrit la bouche, elle se rendit compte qu’il avait dit son nom complet alors qu’elle ne lui avait dit seulement son prénom, bien qu’il ne soit pas commun elle ne voyait pas comment il avait pu trouver aussi rapidement son nom de famille. Il parlait aussi des dossiers de Palladium, comment avait-il l’accès à ces dossiers alors qu’il n’avait pas sorti de portable et qu’il lui avait rendu le sien. Encore des choses en plus à ajouté la longue liste de détails, qui lui faisait penser qu’il y avait plus qu’un simple humain ou mutant sous cette peau. Elle vit soudainement le sang sur ses mains. Au moment même où elle ouvrit la bouche. Il prit la parole pour lui dire qu’il ne sentait rien et que ce n’était pas du vrai sang. Elle mit quelques secondes à comprendre ses paroles. Du faux sang, comment cela était possible.

Oui elle l’avait trouvé bizarre mais de là, c’était le détail de trop. Elle fronçait la tête en réunissant tout ce qu’il lui avait dit la première chose qui lui venait en tête c’était un clone. Mais le principe d’un clone était que c’était un être humain. Alors pourquoi du faux sang et comment il pouvait faire pour avoir accès à des fichiers, elle ne voyait qu’une réponse. Elle le regardait avec fascination avant d’ouvrir les lèvres. Elle se mit à sa hauteur.

« - Es-tu un clone ou un robot ? »

Il n’y avait aucun dégoût dans sa voix mais une grande fascination et de surtout beaucoup de curiosité. Elle qui était adore la technologie était fasciné à l’idée d’avoir un véritable robot devant elle.   
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Tell me something that I won't forget, but you might have to tell me again | Feat Cryo Williams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Future Legends :: Zone RP :: New York City :: Time Square-