Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mutant Beta
Avatar : Gal Gadot
Messages : 33
expérience : 75
Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box

Anthéa Morgan


Nom : Morgan Anthéa


Alias : Pandora


Date de naissance : 18/03/1985, 32 ans


Niveau de menace : [Donné par le staff à votre validation.]


Dernière localisation : Clarington, Canada.


Allégeance : L’amour et la bienveillance.


Pouvoir : Mimétisme de pouvoir


Avatar : Gal Gadot


ID : 250717-ma

Pseudo/prénom : Frost
Age : 25 ans
Comment as-tu connu le forum ? Par une admin malhonnête qui m’a forcée, oui, elle m’a mis un couteau sous la gorge et me voilà !
Que penses-tu du forum ? Il est parfait ! ♥
Un suggestion ? Non, je ne vois pas. Mais surtout ne faites pas attention à la folie dans ma tête, on s’y habitue à la longue !
Quelque chose à dire ? Je vous aime déjà !


Physique & caractère :


Il est plutôt difficile de se décrire toute seule. Je ne suis pas une tête brûlée. Je suis du genre à rester silencieuse quelques minutes pour observer, pour prendre le temps de comprendre la situation avant de me décider à agir. Je suis calme et patiente, très douce également. Mon regard reflète ces traits de caractère et déborde de bienveillance et d'amour. Mais je ne suis pas du genre naïve. Enfin pas pour tout. Si les sœurs m'ont enseigné l'amour, la bienveillance et l'humilité, sœur Norah a attiré mon attention sur la cupidité et la fourberie des Hommes. Elle m'a enseigné de toujours rester un peu méfiante et de ne pas toujours donner sans compter. Alors je suis vigilante et je ne donne qu'à ceux qui en ont besoin. J'aime protéger les autres et prendre soin d'eux. Mais j'aime aussi m'occuper de moi : apprendre et surtout assouvir ma curiosité débordante. J'ai tellement de choses à découvrir dans ce monde et si peu de temps passé hors du monastère. J'ai parfois l'impression d'avoir grandi dans un autre monde. Alors je fais tout mon possible pour vivre à fond cette nouvelle vie. Tout en ne m'exposant pas trop pour me protéger et rester libre. Car après avoir passé tant de temps derrière les murs du monastère, je m'éprends de cette liberté que je découvre au quotidien. Je suis forte, enfin, je le crois et je ne me laisse pas faire. Je me défends aussi bien que je défends ceux qui en ont besoin. J'ai un esprit libre, teinté de rigueur, de calme et de bonté.

Physiquement, je ne suis pas parfaite. Mais la perfection est subjective n’est-ce pas ? J’aimerais être un peu plus petite, mais ma taille – 1m80 – ne m’empêche pas de savoir être discrète aussi bien qu’affirmée. J’ai de long cheveux châtains foncés que j’affectionne beaucoup et de beaux yeux marron qui sont le reflet de mon âme. Mes lèvres s’étirent souvent au rythme de mes sourires et de mes moues et l’ensemble de mon visage s’anime au rythme de mes émotions. Ces émotions, je les vis intensément après les avoir bridé tant de temps, je peux enfin les découvrir autant que je découvre le monde. Et si j’ai vécu dans un monastère, cela ne m’empêche pas d’être élancée. Sœur Norah et moi passions beaucoup de temps à bouger, à courir, à grimper le haut mur aux briques saillantes et à nous affronter. J’ai passé en revue plusieurs sports de combat grâce à elle. Je suis vive et souple, ma démarche est aisée et je découvre les modes et les vêtements avec beaucoup de grâce et de goût. Je peux aussi bien être remarquable qu’effacée et discrète. L’art de la discrétion, j’ai passé des jours à le travailler et autant dire que les sœurs avaient l’œil vif pour me surprendre à faire des bêtises.  

Nota Bene : Anthéa ne se sait pas mutante. Elle a compris qu’il se passait parfois des choses étranges autour d’elle, et semble convaincue qu’elle en est la cause, mais ne comprend pas pourquoi. En réalité, c’est une mutante capable de copier les pouvoirs des mutants présents dans son entourage physique proche. Sans besoin de content, elle doit cependant être à proximité. Elle ressent un picotement dans la nuque et dans les mains lorsqu’elle peut copier un pouvoir, sans pour autant savoir ce qu’il va advenir. Actuellement, elle ne contrôle pas ses capacités et souvent, cela cause des incidents. J’imaginais que lorsqu’elle apprendra à contrôler, à moyen/long terme donc, elle pourrait savoir quels genres de pouvoir sont à proximité afin de pouvoir choisir le plus pertinent à utiliser.

Biographie :


Je suis née à Brooklyn. Dans un appartement un peu délabré dont je n'ai aucun souvenir. Tout ce que je sais c'est ce que j'ai pu retrouver en consultant mon extrait de naissance et les quelques papiers administratifs que j'ai pu avoir. Cet appartement, je l'ai vu. J'y suis entrée et j'ai découvert la petite chambre dans laquelle j'ai passé mes premières années. Mais je n'ai pas pu retrouver ma mère. Tout ce que je sais d'elle, c'est ce que j'ai trouvé dans le coffret laissé à mon intention au locataire qui vivait dans l'appartement quand j'y suis allée. Quelques coupures de journaux, quelques photos, une bible, un vieux livre de contes grecs pour enfant, une carte de visite, une clé et une lettre.
« Ma douce petite fille.
Tu te poses sans doute des milliers de questions, et cette seule lettre ne pourra pas t'apporter toutes les réponses, j’en suis désolée. Tu es née le au mois de mars de l’année 1985, dans ce petit appartement. C’est l’une de mes amies qui m’a aidée à te mettre au monde. Tu étais une magnifique petite fille et j’étais la mère la plus heureuse du monde de pouvoir te tenir dans mes bras. Tu as ouvert tes beaux yeux marron et tu m’as regardée, toute sage, avec beaucoup de douceur. J’ai tout de suite su que tu étais la plus belle chose que j’ai faite de toute ma vie. Il faut que tu saches que je t'aimais et que je t'aimerais toute ma vie. Mais que pour une raison indépendante de ma volonté, je n'ai pas pu rester à tes côtés. Te laisser au monastère a été le choix le plus difficile de toute ma vie. Mais je devais te protéger. Le monde était dangereux. Il l'est probablement toujours, mais tu dois être adulte à présent et capable de te protéger par toi-même. Toi et moi sommes différentes des autres. Si tu ne t'en es pas encore rendue compte, tu le découvriras bientôt. L'adresse sur la carte de visite te mènera à un endroit sûr pour les gens comme nous. Là-bas, tu trouveras toutes les réponses qu'ils te manquent pour comprendre qui tu es réellement. »

Les coupures de presse mentionnaient des incidents dans notre quartier. Des faits étranges, impliquant des accidents inexpliqués. Vu la date, je n’avais que quatre ans. A mesure que j’ai découvert les coupures de journaux, de vieux souvenirs sont revenus à l’orée de ma mémoire. Le souvenir d’un incendie déclenché un jour où j’étais en colère, le souvenir de plusieurs objets bougeant seuls un jour où j’ai eu peur. Dans tous ces souvenirs je n’étais jamais seule, il y avait toujours ma mère, ses amis ou des gens autour de moi. Cela me laissait une impression étrange sans que je ne puisse vraiment l’expliquer. De petits picotements à l’arrière de la nuque et dans les mains. Et petit à petit, alors que je regardais les coupures, j’ai pris conscience de l’ampleur du phénomène. Et même si je ne me souvenais pas de tout, je n’ai pas eu de mal à comprendre que tous ces incidents avaient un rapport avec moi, sans savoir réellement comment.

J’ai également observé longuement les photos dans l’espoir de retrouver de nouveaux souvenirs. Des photos d’une femme, à la longue chevelure auburn et d’une petite fille aux cheveux aussi noirs que le plumage des corbeaux. Datées. Un bébé. Une petite fille. Dans le vieil appartement délabré, dans une boutique de jouet en bois, dans un parc sur un jeu pour enfant. À chaque cliché, je découvrais un morceau de l’amour que cette femme ressentait pour sa fille. Que ma mère ressentait pour moi. Sans comprendre pourquoi elle m’avait laissée seule, sans aucune explication. Et à nouveau, quelques souvenirs d’enfant revinrent à mon esprit. L’odeur des sucreries, les rires partagés, les histoires avant d’aller dormir. Oui, les contes et histoires que ma mère me racontait. J’entends sa voix, ses mots et tout l’amour qu’elle me portait. Et je comprends pourquoi je demandais toujours des histoires sur la Grèce. Parce qu’elle m’en racontait toujours. Et à chaque fois que je posais des questions, elle me rappelait qu’il ne fallait pas que je sois trop curieuse, car comme Pandore, je risquais de révéler des choses qui devaient rester cachées.

« Tu as dû te sentir en colère, rejetée, et tellement seule. Tout ce que tu as ressenti, je l’ai ressenti également. Cette immense douleur d’avoir perdu une partie de moi. La meilleure partie de moi. Mais j’ai passé ma vie à fuir. Et même si chaque jour une partie de moi se disait que ma vie serait moins dure et plus belle avec toi, je ne voulais pas que tu sois en danger. Je ne voulais pas qu’ils puissent te trouver. Je voulais que tu aies une vie calme, protégée et aimée. Et je sais que les sœurs t’ont aimée comme l’une des leurs, comme leur fille. J’aurais aimé être avec toi, mais je devais les éloigner de toi. J’ai emmené avec moi les souvenirs des cinq années que nous avons passées ensemble toi et moi. Et le souvenir de ton rire. Je sais que sœur Norah a pris soin de toi. Qu’elle t’aura appris tout ce qu’elle savait : ses si belles valeurs, mais aussi sa force. Qu’elle t’aura appris à te protéger, à te défendre. Norah m’a promis de t’aider à devenir la belle jeune que j’étais sure que tu serais, celle que je voyais dans ton regard empli de douceur et de bienveillance. Mais elle m’a promis de t’armer pour affronter ce monde, de faire de toi une femme forte et indépendante. J’espère qu’elle a réussi. J’aurais tant aimé pouvoir te serrer à nouveau dans mes bras, pouvoir te parler, apprendre à te connaître et pouvoir revoir tes si beaux yeux. Peut-être mon souhait se réalisera-t-il bientôt. Sinon, où que je sois, sache que je veille sur toi et que tu ne quittes jamais mon esprit et mon cœur. »

Sœur Norah et les autres sœurs m’ont appris à lire, à compter, elles m’ont appris l’histoire, la géographie, les langues et tout ce que je devais savoir sur le monde et bien plus encore. Elles ont fait de moi une femme de foi, instruite, intelligente et vive. Elles m’ont aussi appris les textes sacrés, la foi et le contrôle de soi. Le dévouement et l’abnégation et la bienveillance inconditionnelle. L’amour, oui, j’ai grandi entourée d’amour. Norah m’a appris ce qu’une ancienne espionne irlandaise repentie et cachée parmi les sœurs savait faire de mieux : se défendre, infiltrer et d’autres choses de ce genre. Elle m’a appris à me défendre. Elle me disait toujours qu’un jour, je comprendrais tout. Alors j’ai voulu savoir, j’ai voulu découvrir ce monde que je n’avais découvert que dans les livres, j’ai voulu mettre des images sur les mots. J’avais 28 ans et je voulais découvrir le monde, découvrir qui j’étais. On m’a donné un nom, une ville et une date. Alors je suis partie après des adieux douloureux à ma famille.

Cela m’a pris du temps, beaucoup de temps. Avant de rentrer aux Etats-Unis, j’ai voyagé un peu en Europe, pour visiter. Puis, à peine rassasiée de découverte, j’ai pris un avion pour mon pays d’origine. J’aurais voulu commencer par New York pour chercher des informations mais j’ai eu peur. Oui, je crois bien que j’ai eu peur dans le fond. Alors j’ai visité un peu le pays. C’est un incident étrange qui m’a poussé à dépasser ma peur et à gagner New York. En effet, après un immense bain de foule dans une rue, je me suis retrouvée dans une ruelle. Un groupe de garçon s’y est engouffré et au moment où ils allaient me voir, je suis devenue invisible. Littéralement. Enfin, je ne m’en suis pas rendue compte mais ils me regardaient mais ne me voyaient pas, ils ont fait leurs échanges puis sont partis. Et moi, je suis restée là. Jusqu’à ce qu’un homme apparaisse à son tour à côté de moi, me tirant un sursaut de surprise. Il s’est enfui en voyant ma réaction et moi je me suis demandée ce qui s’était passée. Alors j’ai recommencé à chercher. Et j’ai fini par trouver. Un appartement et cette lettre. Ces mots ont trouvé un sens profond en moi. Ils ont refermé une blessure. Mais je ne cessais de me demander ce qu’elle pouvait fuir ou plutôt qui elle fuyait de la sorte. Pourquoi mes souvenirs étaient emplis de prières et de sourires des sœurs du monastère perdu au milieu de l’Europe. Pourquoi c’était une autre femme qui m’avait élevée et pas ma mère. Et pourquoi on m’avait caché mon histoire. Oui, même si cela répondait à certaines de mes questions, il en restait une autre importante restant sans réponse : qu’est-ce que j’étais ? Alors j’ai récupéré les dossiers ainsi que deux manchettes en métal dans le coffre, puis j’ai pris un train, pour gagner le Canada. Une petite ville non loin de Toronto. Voilà comment je suis arrivée en ville : j’ai suivi les conseils de ma mère dans l’espoir de découvrir ce que je suis et dans l’espoir sûrement vain de la retrouver.
Mar 25 Juil - 20:50
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Gamma
Avatar : Kathryn Prescott
Messages : 319
expérience : 542
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Bienvenue toi. :02: Hâte de pouvoir découvrir ce beau perso en jeu ! :kya:

_________________
I've got spirits in my mind.
I got guns in my head and they won't go. Spirits in my head and they won't go.
Mar 25 Juil - 21:09
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Beta
Avatar : Anna Kendrick
Messages : 277
expérience : 591
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Bienvenuuuuuuue ! :cute:
J'espère que tu te plairas parmi nous !

_________________

Fear makes companions of us all


Mar 25 Juil - 21:14
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Gamma
Avatar : Kathryn Prescott
Messages : 319
expérience : 542
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Félicitations !


Félicitations, tu as été validé(e) ! Selon la classification de Palladium, tu as été classé comme étant un mutant Bêta. Maintenant que ta fiche a été approuvée par le staff, tu vas pouvoir commencer à fouler l'univers de Future Legends avec ton nouveau personnage !

► Tu peux dès à présent aller poster ta fiche de liens et de RP ICI. Si tu es à la recherche de camarades pour te lancer dans l'aventure, n'hésites surtout pas à venir poster une demande de RP ICI !
► Si tu as des questions sur le fonctionnement du forum ou autre, n'hésites pas à contacter un des admin par MP.
► Nous t'attendons évidemment sur la Chat Box pour discuter mais tu peux aussi passer par la zone flood et jeux si tu le souhaites !



_________________
I've got spirits in my mind.
I got guns in my head and they won't go. Spirits in my head and they won't go.
Mar 25 Juil - 21:18
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mutant Beta
Avatar : Gal Gadot
Messages : 33
expérience : 75
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Merci à vous deux ! Je suis sure que je vais vite me sentir chez moi ! :coeur:

Et merci pour la validation :calin:
Mar 25 Juil - 21:20
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
J'arrive en retard mais, bienvenue parmi nous ! :cute: :coeur:
Mer 26 Juil - 14:08
avatar
Mutant Delta
Avatar : Laura Vandervoort
Messages : 112
expérience : 253
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Bienvenue
Mer 26 Juil - 18:18
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Bienvenue jolie demoiselle, et au plaisir de lire tes péripéties!
Mer 26 Juil - 21:07
avatar
Mutant Beta
Avatar : Gal Gadot
Messages : 33
expérience : 75
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Merci à vous trois ! :coeur:
Jeu 27 Juil - 19:05
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Anthéa Morgan ✶ Don't open pandora's box
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» RECRUTEMENT : Le royaume de Pandora
» Yume No Pandora ~
» Mek' pour l'open de peinture GW
» Marie Morgane (Mary Morgan) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Future Legends :: Avant de commencer :: Paperasses administratives :: Les fiches validées-